MAACS

Ed sheran et James Arthur sont sur un bateau, Sam Smith tombe à l’eau, qui reste-t-il ? Maxence Boisseau, alias Maacs. En lui, la Californie résonne. Pourtant, le garçon est un pur produit made in Morbihan. Ce sont deux modèles masculins, son père et son grand-père, qui à l’âge de 13 ans lui donnent envie de commencer à chanter en s’accompagnant au piano. Au collège puis au lycée, l’élève brillant s’illustre sur scène dans des petits groupes qui lui font découvrir des horizons musicaux à quelques miles de la pop anglaise.
En 2016, naît alors « Maacs » qui, jusqu’à maintenant, enregistre des covers dans sa chambre en parallèle de ses études de chimie, mais espère un jour avoir le privilège d’entendre ses propres musiques à la radio.