Johanna LE DORLOT

Dans la famille Dorlot, je voudrais la fille, interprète, compositrice. À la basse, le père, à la guitare, le grand-père, au piano, la mère, à l’ingénierie sonore, l’oncle. Dans sa famille de coeur, elle y a aussi intégré des artistes qui lui ressemblent : Lana Del Rey, pour son côté poète des années 60, Billie Heillish, pour sa simplicité parfois un peu glauque et Ariana Grande, pour ses high note sublimes. Tout cela, sans jamais avoir pris de cours de chant ni être montée sur scène.
N’ayant pas froid aux yeux, Johanna a hâte de partager sa musique en live. Dans le futur, la douce rêveuse a tout planifié : elle sera psychologue pour enfants et ados, ou journaliste. À moins qu’une autre voie(x) ne s’offre à elle ?